Numérique en Outremer : mythes et réalités

Le 4ème #Time2Link s’est tenu à l’occasion de la Journée Osons l’Outremer qui se déroule chaque 22 mai au Conseil régional d’Ile-de-France. L’événement est organisé par le réseau Outremer Network. Cette fois, un thème en vogue au niveau national, mais encore sous-exploité dans les territoires : ‘Le numérique en Outremer : mythes et réalités ». Il s’agissait de voir en quoi le numérique pouvait être un levier de développement économique, social et politique.

Parmi nos intervenants figuraient :

  • Magalie Pigeon, fondatrice de The Caribbean Tech
  • Pascal Latouche, directeur de l’Orange Fab
  • Ingrid Chaine-Maisonneuve, fondatrice de Shopiles
  • Pascal Meslien, directeur Europe de Knowledge Technology
  • Gael Musquet, chargé de mission à la Fonderie et porte-parole d’Open Street Map
  • Florence Durand-Tornare, de l’associations Villes Internet.

Florence Durand-Tornare a insisté sur la technologie ses apports en matière de e-démocratie. 

 Pas de French Tech en Outremer ? 

La soirée a été marquée par l’arrivée discrète d’Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat au numérique. Merci spécial à Rokhaya, Estelle et Nicolas Leroux qui ont fait des pieds et des mains pour qu’elle puisse venir. Une vraie surprise pour tout l’auditoire qui ne savait rien de cette visite ! Mme Lemaire a indiqué qu’elle n’avait malheureusement reçu aucune demande de labellisation de métropoles ultramarines pour  faire partie de la French Tech. Wow ! Opportunité manquée ou préparation discrète de la part de ces territoires ? Certainement un peu des deux. Il se dit en effet que La Réunion préparerait sa candidature. Aux Antilles Françaises, en Polynésie l’écosystème est-il assez structuré pour être labellisé ?   Axelle Lemaire en tout état de cause lancé un appel aux startups ultramarines et évoqué la possibilité d’une tournée de l’autre côté de l’Atlantique.

 

 

 

Poster un commentaire